Sugarizer à la conférence Scratch 2017 à Bordeaux

Lionel Laské, créateur de Sugarizer et moi-même (Bastien), seront présents à la conférence Scratch 2017 : retrouvez-nous le jeudi 20 juillet à 16h pour un atelier autour de Sugarizer… et après en soirée pour discuter des dernières nouvelles de l’association ! Cette conférence s’annonce riche en rencontres et en interventions de qualité, nous avons hâte d’y être.

Quel rapport entre Sugarizer et Scratch ?

Sugar est la plateforme pédagogique libre développée par le projet OLPC pour le XO dès 2005 et reprise par la communauté Sugar Labs à partir de 2008.  En 2005, la version officielle de Scratch a seulement deux ans, mais il est déjà question de l’inclure dans Sugar, au même titre que Etoys ou Turtle Blocks, descendants du LOGO de Seymour Papert.  Entre 2005 et 2015, ce seront 2.5 millions de XO qui seront livrés avec Turtle Blocks, Scratch et Etoys : le projet OLPC, dont on ne voit souvent que la coquille verte du XO, a exposé des millions d’enfants à Scratch et ses cousins !

Turtle Blocks JS dans Sugarizer

Turtle Blocks JS dans Sugarizer

Sugarizer, l’avenir de Sugar, reste doublement fidèle aux principes pédagogiques qui ont inspiré le Media Lab : non seulement en permettant la collaboration (via le partage d’activités) et la réflexion (via le Journal), mais aussi en intégrant des activités comme Turtle Blocks JS (la version Javascript de Turtle Blocks) et Scratch Jr.  L’ergonomie de Sugarizer, calquée sur celle de Sugar, vise à rendre l’utilisation de Scratch et de ses cousins la plus intuitive et la plus collaborative possible.

Sugarizer, c’est donc le dernier né de cette famille de logiciels nés des idées de Kay, Papert, Minsky, Solomon, Resnik et tant d’autres.

De Scratch à Wikipédia en Haïti

Les organisateurs de la conférence Scratch 2017, pour fêter 50 ans de LOGO et 10 ans de Scratch, ont eu l’idée de solliciter les participants pour des histoires qu’ils auraient à partager. Voici la mienne :

L’été 2008, j’ai travaillé pour la fondation One Laptop Per Child et aidé l’équipe Haïtienne à préparer un déploiement de XO dans le pays.

Avec l’équipe locale, nous avons traduit le « Scratch Reference Guide » en français, le résultat est toujours lisible sur le site d’OLPC France.

En abordant les questions de traduction vers le français, nous avons parlé des spécificités du créole haïtien, dont j’essayais d’apprendre quelques rudiments. A l’occasion d’un débat sur un point de traduction, j’ai proposé à l’équipe de vérifier dans la Wikipédia en créole haïtien : tous ont ri en me disant que, bien sûr, une telle wikipédia n’existait pas… j’ai tapé ht.wikipedia.org en croisant les doigts, et tous étaient bluffés.

C’est donc grâce à Scratch que cette équipe haïtienne a découvert la wikipédia locale !

Pour en savoir plus sur l’histoire de Scratch, vous pouvez consulter… cette animation Scratch.

Pour le retour que j’avais fait concernant le déploiement haïtien, il y a cette présentation… et des images qui rappellent à quel point tout cela fut bien réel :

Un commentaire