[Nosy Komba] Des enfants et des XO

Résumé par Laura et Margaux des deux dernières semaines de l’équipe sur notre déploiement OLPC sur l’île de Nosy Komba à Madagascar. Les enfants retrouvent leur XO et découvrent avec joie les nouvelles activités.

Pour en finir avec le problème des chargeurs

Nous avons décidé de retarder la distribution des XO aux enfants de quelques jours afin de les forcer à rendre les chargeurs. C’était important pour disposer d’un nombre suffisant de chargeurs pour les séances de XO mais c’était aussi important de montrer aux enfants que nous avons besoin d’avoir confiance en eux et que nous ne pouvions pas accepter qu’ils mentent sur ce sujet. Pour récupérer les chargeurs un panier a été posé dans chaque classe pour que les enfants déposent leur chargeur anonymement. Au bout de 2 jours, 14 chargeurs avaient été retrouvés.

Par ailleurs, lors d’une séance de travail avec les enseignants, un sac bleu contenant 60 chargeurs oubliés dans une malle par un enseignant a été retrouvé. Au final une centaine de chargeurs sont maintenant en stock dont une soixantaine marchent mais beaucoup n’ont plus d’adaptateur US/Europe. Il a été convenu que de nouveaux adaptateurs seront envoyés avec le prochain membre de l’équipe qui se rendra à Nosy Komba (Xavier ou Jonathan). Adam a également confirmé qu’il vient avec un kit permettant de construire des stations de chargement. A son arrivée un workshop pour le construire sera organisé avec Stéfano et Eric, l’électricien du village.

En attendant un processus d’utilisation des chargeurs a été défini avec les enseignants. Le nombre exact de chargeur est distribué à chaque séance: à l’arrivée dans la classe chaque enfant pose son XO sur la table, l’enseignant lit le modèle qui est inscrit (nous avons écrit « XO 1″ ou « XO 1.5″ en gros) et lui donne le chargeur correspondant. Avant de sortir de la classe les enfants posent le chargeur devant eux et mettent les mains dans le dos, l’enseignant récupère le chargeur, l’élève peut alors sortir de la classe.

La cérémonie de redistribution

C’est donc finalement mercredi qu’a eu lieu la redistribution des XO aux enfants. Comme d’habitude il s’agit d’une véritable cérémonie. Des tables ont été installées devant l’école avec les XO à distribuer.

Les enfants ont été réunis en rang par classe. Contrairement aux autres années, pour aller plus vite, nous avons fait 3 classes en même temps au lieu de classe par classe.

Les professeurs et nous formions une vraie équipe soudée: pour chaque classe un membre de l’équipe accompagnait le professeur de la classe. Cela a donné plus de responsabilité à chaque professeur qui gérait sa liste d’enfants.


Comme chaque fois, avant la redistribution un discours a eu lieu. C’est Tony qui a fait le discours. Il a fait l’introduction en disant que le village Antitourne avait beaucoup de chance d’avoir des XO, qu’il fallait en prendre soin, que les enfants devaient faire honneur au programme OLPC, … Le discours était en Malgache mais nos récents cours de Malgache nous ont aidé à comprendre ! Ensuite c’est Mirantsoa qui est intervenue pour parler des nouveaux XO 1.5, des chargeurs et des choses à ne pas faire avec le XO. Les profs avaient eu l’idée de faire des sketchs pour expliquer les choses aux enfants, pour qu’ils retiennent et ne soient pas ennuyés par de longs discours. Nous avons donc tous joué de petites scènes pour montrer les choses à ne pas faire avec son XO: manger, verser de l’eau, gratter au couteau, arracher les touches, dessiner au couteau sur écran, …
A chaque fois, tous les enfants répétaient en Cœur “Tsy mety” ce qui signifie en français : “pas possible, interdit, à ne pas faire “

En analysant les cahiers de présence et en regardant l’état de certains XO, nous avions constaté que certains enfants ne venaient jamais aux séances (depuis Février) et ne prenaient pas soin de la machine. Lors de la distribution il a donc été indiqué aux enfants qu’ils pouvaient ne pas avoir de XO s’ils le souhaitaient. Un enfant a dit « Moi je n’aime pas le XO, je n’en ai pas envie ». Un autre a indiqué qu’il n’aimait pas le XO parce qu’il n’y arrivait pas. Au final 4 enfants seulement n’auront pas de XO à leur demande. De même, nous avons privilégié pour la distribution des XO 1.5 les enfants qui étaient les plus soignés avec leur XO. Enfin, un décalage d’une dizaine d’enfants (en moins) a été constaté. Il semble que les cahiers d’appels n’étaient pas à jour car ces enfants avaient quittés le village. Les XO restants ont été remis en stock.

Reprises des séances de XO et des classes ouvertes

Depuis la redistribution nous avons repris le rythme « standard » d’utilisation: les enseignants ont leur séance de XO avec les enfants le mardi, le mercredi et le jeudi.

Ces premières séances ont été utilisées pour se familiariser avec la nouvelle version de Sugar installée. Les enseignants ont fait changer la langue et renommer le XO par les enfants. Ils ont été très enthousiastes, lors de ces premières séances post-distribution, contents de retrouver leur XO.

De notre côté nous animons avec Jean et Margaux des classes ouvertes le vendredi et le samedi. Tous les enfants qui le veulent peuvent venir à ces séances et elles ont un grand succès : 68 enfants étaient présents à la dernière session !


Pendant ces séances ouvertes nous séparons la classe en deux groupes : les petits (CP1/CP2) et les plus grands (CE/CM1/CM2)
Pour les plus grands, nous tentons de leur montrer la possibilité d’utiliser Fototoon avec l’activité dessiner. On leur propose de dessiner la plage, Madagascar, puis plusieurs scènes en les faisant au tableau d’abord (prendre la pirogue par exemple). Le problème des Touchpad rend néanmoins l’activité dessiner difficile pour certains enfants.


Pour les plus petits, nous proposons Tuxmath pour la pratique du calcul mental. Les enfants s’aventurent peu dans les niveaux plus difficiles et restent globalement aux additions.

Chasse au trésor Fototoon

Une semaine après la redistribution, le Mercredi après-midi a été une séance très spéciale : nous avons organisé avec les enseignants un grand jeu Fototoon pour tous.

La veille à 17h, nous avons réuni les enseignants et préparé avec eux l’organisation de l’événement. Nous avons ainsi imaginé les thèmes proposés : le marché, le docteur, le potager, etc. Nous avons également dessiné avec les enseignants des exemples d’histoires sur ces thèmes pour aider les enfants à concevoir une bande dessinée sur ce thème.


A 14h30 le lendemain nous nous rendons à l’école pour la séance spéciale. Mais au lieu des 80-90 enfants attendus, nous avons la surprise de nous retrouver face à 120 enfants, tous avec leur XO. Les professeurs prennent alors la décision de sélectionner quelques enfants par classe pour participer à l’activité. Nous répartissons les enfants, en mélangeant les niveaux, par groupe de 7-8. Chaque professeur et chaque vasaha (un vasaha est un « étranger ») a la charge d’un groupe avec 1 XO, tous les autres XO sont restés enfermés dans l’école pour être chargés pendant le jeu. L’idée étant de faire travailler les profs tous ensemble, de façon à ce qu’ils puissent se voir travailler les uns les autres. Les thèmes des BD sont répartis aléatoirement et chacun part dans le village pour réaliser les photos.


Rapidement l’ambiance est à la fête et les enfants courent partout dans le village pour réaliser leur bande dessinée.

Le soir nous regardons les résultats et constatons que beaucoup de Fototoon sont bien réalisés malgré quelques erreurs. La plupart ont suivi le cadre proposé mais nous avons aussi des résultats très surprenants comme le travail de l’équipe d’Yvette ou d’Ephrem.

Un florilège ci-dessous.




A très bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>