Une nouveau projet OLPC France à Saint-Ouen

Depuis la rentrée des classes, OLPC France a déployé 25 XO 4 dans une école à Saint-Ouen (93) au nord de Paris. Dans ce billet, Sandrine l’enseignante en charge du projet nous explique l’objectif et le contexte de cette expérimentation.

Après avoir participé à la première expérimentation à Saint-Denis sur une classe de CP, j’ai l’opportunité de renouveler l’essai sur une classe de CE1 à l’école Mandela de Saint Ouen, en tant qu’enseignante spécialisée. En effet, je prends pour l’instant la classe pour lancer le projet, espérant motiver l’intégration future sur d’autres niveaux, au moins pour cette année.

Depuis le début de l’année, je collabore avec une enseignante afin d’intégrer l’informatique aux apprentissages de la classe. Pour cela, je prends en main la classe au moins 45 minutes par semaine, dans le but de les former à l’utilisation de l’outil. Les 23 élèves de la classe de CE1 cohabitent déjà depuis quelques années avec le matériel informatique, les classes de l’école étant fournies en vidéoprojecteurs et en ordinateurs « de fond de classe ». Cela n’a pas empêché l’émerveillement lors de l’arrivée de l’armoire, et l’impatience était plus que flagrante.

Les XO-4 sont làLa classe utilise donc les XO en ma présence au moins une fois par semaine : D’abord en découverte simple par binômes, puis articulées en fonction des apprentissages visés où chacun avait son propre XO. Depuis le dernier mois, la classe s’entraine à utiliser l’activité Ecrire, en vue de créer un livre de vie articulé autour du projet piscine conduit par l’enseignante référente de la classe.

Les consignes pour l'activité EcrireC’est ainsi que j’ai pu constater les mêmes problématiques rencontrées à Saint Denis, mais il était important pour la classe et moi-même de palier à ces difficultés et d’en faire un apprentissage à part entière. Lors de chaque séance, nous faisons un bilan de ce qu’ils ont appris et des difficultés rencontrées. Ce bilan me permet de faire un affichage en mis classe dès la séance suivante, afin d’aider aux mieux les élèves qui en ont besoin :

  • Les questions et problèmes de chacun sont notés au tableau.
  • Ceux qui ont trouvé la solution apportent la réponse au groupe, ce qui est aussi noté au tableau.
  • L’ensemble des élèves vérifie la proposition en faisant simultanément la manipulation (combinaison de touches par exemple).
  • Le tout est écrit ensuite écrit sur une affiche et mis au mur pour les séances à venir.
  • Si besoin, les affiches sont complétées lors des séances suivantes.

Cette organisation permet d’enrôler chacun d’eux dans l’activité, car tous attendent des réponses pour pouvoir créer leur document.

Description du clavier du XO

Une fois le traitement de texte maîtrisé, ils apprendront à y insérer des photos prises lors du projet piscine. Chacun pourra choisir ses photos, les légender et les commenter et être autonome pour la constitution du livret de projet, qui sera imprimé en fin d’année.

Le retour de TuxmathLa même organisation est mise en place pour l’activité Tuxmath, qui a commencé cette semaine par une découverte par ateliers. Les élèves ont été ravis de pouvoir réviser le calcul mental, tout en s’amusant. Dès la fin de semaine, nous ferons ensemble l’affichage d’aide pour ceux qui pourraient en avoir besoin, lors de travail autonome avec l’enseignante référente. J’espère pouvoir initier de nombreuses autres activités dans l’année qui seront ensuite reprises en mon absence.

Un commentaire